9 février 2021

CAE GROUPE rejoint les fournisseurs officiels des Chantiers de l’Atlantique


CAE GROUPE équipe de ses câbles basse tension, la sous-station électrique "S34" du premier parc éolien en mer français, fabriquée par les chantiers de l’atlantique.

Une forte synergie au service de l’énergie

Point central de tout parc éolien en mer, la sous-station électrique assure la collecte de l’électricité produite par les éoliennes puis l’envoie sur terre, via des câbles sous-marins. Elle sert également de relais pour le pilotage à distance du parc.

 

Ce bloc de près de 35 mètres de haut et 25 mètres de large, destiné à être installé en pleine mer pendant 25 à 30 années, est un véritable défi technologique et industriel, relevé par Les Chantiers de l’Atlantique, unique fabricant français positionné sur ce marché.

Alors que la découpe de la première tôle a été inaugurée en janvier 2020, la construction de la sous-station sera finalisée mi 2021, suivie des travaux d’installation en mer, pour une mise en service électrique prévue début 2022.

 

CAE GROUPE, grâce à une synergie forte avec sa société sœur TKF, fabricant de câbles marines, a rejoint le groupe de fournisseurs officiels de câbles des Chantiers de l’Atlantique, acteur mondial de la construction maritime (paquebots, sous-stations…)

 

CAE GROUPE assurera la fabrication et la livraison de plus de 100 kilomètres de câbles, coupés, packagés et étiquetés, selon un cahier des charges précis, pour une optimisation du travail des équipes de production.

Saint Nazaire : étape 1 de plusieurs parcs éoliens en mer français

Détenu par la société Eolien Maritime France SAS, co-contrôlée par EDF Renouvelables et EIH Sarl, filiale d’Enbridge Inc. (« Enbridge »), le parc éolien en mer de Saint-Nazaire comprendra 80 éoliennes en mer d’une capacité unitaire de 6 MegaWatts (MW) pour une puissance totale de 480 MW, et fournira l’équivalent de 20% de la consommation en électricité du département de Loire-Atlantique. Les éoliennes seront localisées entre 12 et 20 km au large des côtes de la Loire-Atlantique, sur une surface globale de 78 km², à des profondeurs variant entre 12 et 25 m.

Première étape d’un projet à trois volets, le parc éolien en mer de Saint Nazaire, sera suivi par la construction de deux autres parcs basés au large de Fécamp (initiée en juin 2020) et Courseulles-sur-Mer (constructions à venir).. Les trois parcs éoliens en mer permettront à terme de couvrir l’équivalent de la consommation domestique en électricité de près de deux millions de personnes en France.

L’engouement français sur l’éolien en mer

Parc éolien en merParc éolien en mer

Le projet PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie) concerne l’ensemble des secteurs énergétiques mais aussi celui du bâtiment, des transports, de l’industrie, de l’agriculture et de l’exploitation forestière. Portant sur la période 2019 – 2028, elle se destine à phaser l’avenir énergétique de la France vers un système plus efficace et plus sobre. Revus à la hausse en 2016, les objectifs de l’éolien en mer ont pour ambition d’atteindre 40% d’électricité renouvelable à l’horizon 2030.

 

Des ambitions à la hausse, motivées par des conditions maritimes particulièrement favorables, mais surtout une augmentation importante des emplois générée par cette nouvelle industrie : le parc éolien en mer de Saint Nazaire mobilise, à lui seul, plus de 1000 emplois locaux.


  • Liens Cuivre et optique pré-connectés sur mesure : la garantie des transmissions haut débit

    Lire l’article
  • La désignation des câbles selon la VDE

    Lire l’article
  • #RencontreAvec Astou SEYDI responsable réception chez CAE GROUPE

    Lire l’article
  • L’optique : en live ou installation, nous avons la solution !

    Lire l’article