6 avril 2021

RE2020, Décret Tertiaire : 2021, l’année écologique


Le secteur du bâtiment français représente 44% de la consommation énergétique nationale, et près de 25% des émissions de CO2. Face à ce constat, le gouvernement entreprend de nouvelles initiatives, plaçant la France à la pointe de la règlementation environnementale des bâtiments, devenant un pionnier dans cette démarche écologique.

L’année 2021 marquera ainsi le démarrage officiel de projets environnementaux ambitieux mais nécessaires : la RE2020 et le Décret Tertiaire. Découvrez-en plus sur les points clés à retenir de ces nouvelles règlementations

consommation énergétique des bâtimentsconsommation énergétique des bâtiments

Le Décret tertiaire impose de réduire la consommation énergétique des bâtiments tertiaires existants.

Ce décret s’appliquera à compter du 30/09/2021

Le décret s’applique à l’ensemble des bâtiments à usage tertiaire dont la surface dépasse les 1000 m², seuls les bâtiments de culte et les bâtiments affectés aux activités de défense nationale, de sécurité civile et de sûreté intérieure du territoire sont exclus.

Deux méthodes sont proposées selon l’ancienneté des bâtiments existants :

1. Objectifs en valeurs relatives pour bâtiments anciens

Réduction des consommations finales par rapport à une année de référence, prise entre 2010 et 2019. Les économies finales devront au minimum/à minima atteindre les objectifs suivants :

câble CAT 6A F/FTP - 4p PoEcâble CAT 6A F/FTP - 4p PoE

2. Objectifs en valeur absolue pour bâtiments récents :

Atteindre un niveau de consommation d’énergie correspondant aux bâtiments neufs de leur catégorie.

Transmission annuelle des données de consommation énergétique sur la plateforme OPERAT (Observatoire de la Performance Energétique, de la Rénovation et des Actions du Tertiaire), gérée par l’Ademe.

Les données de consommations devront être envoyées avant le 30 septembre 2021, puis avant le 30/09 de chaque année suivante.

-  Performance énergétique du bâtiment

-  Installation d’équipements performants et dispositifs de gestions active

-  Adaptation des locaux et comportement des occupants

En cas de non atteinte de l’objectif, ou si le programme d’actions n’est pas respecté, risque d'une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros pour une personne physique ou 7 500 euros pour une personne morale.

La RE2020 (Règlementation Environnementale 2020) impose de diminuer l’impact des bâtiments neufs sur le climat.

 

Elle se résume en 3 objectifs : sobriété, décarbonation et confort d’été

1. Diminuer l’impact carbone de la construction des bâtiments sur l’ensemble de leurs cycles de vie, de la construction à sa démolition, en plébiscitant les matériaux biosourcés, en particulier le bois.

2. Donner la priorité à la sobriété énergétique et à la décarbonation de l’énergie. Le Gouvernement vise une sortie des énergies fossiles, notamment avec l’exclusion progressive du chauffage au gaz.

3. Garantir la fraîcheur des bâtiments en cas de fortes chaleurs

Cette règlementation concerne les bâtiments neufs dont les permis de construire seront déposés après le 1er janvier 2022. Initialement prévue en janvier 2021, son entrée en vigueur a été repoussée d’un an, du fait de la crise sanitaire et ses conséquences économiques sur les entreprises. Elle concernera en premier lieu : les logements individuels et collectifs, ainsi que les bureaux et l’enseignement. Ensuite seront concernés les bâtiments tertiaires plus spécifiques : hôtels, commerces, gymnases …

 

Application en 3 temps jusqu’en 2030 :

La Règlementation développera progressivement son exigence au fil des années jusqu’en 2030, augmentant les seuils de réduction de gaz à effet de serre :

Cycle de vie d'un bâtimentCycle de vie d'un bâtiment

Introduction dans la réglementation d’un nouveau mode de calcul de l’empreinte carbone, dite Analyse du Cycle de Vie (ACV) dynamique simplifiée, depuis la production des matériaux de construction et des équipements jusqu’au démontage du bâtiment et le recyclage de ces composants, en passant par le transport et la mise en œuvre de ces matériaux et équipements.

Cycle de vie d'un bâtimentCycle de vie d'un bâtiment

Afin d’anticiper les futurs paliers de la RE2020, un nouveau label écologique est en préparation, celui-ci pourrait mettre l’accent sur les aspects sanitaires du logement, sur la qualité de l’air par exemple.

Une présentation de ce label dédié à la RE2020 est attendue d’ici fin 2021.

Les nouvelles contraintes vues précédemment comme le Décret Tertiaire et la RE2020 sont définies par cette volonté écologique. C’est pour cela que CAE GROUPE souhaite accompagner les acteurs du bâtiment dans cette transition et améliorer l’efficacité énergétique et l’empreinte carbone des bâtiments au travers de nos solutions de câblage.

CAE GROUPE est sensible aux problématiques du bâtiment et amorce une démarche de diminution de l’impact environnemental de ces produits sur celui-ci. Adhérent Ecopassport depuis 2019, nous travaillons à la définition et à la mise à disposition des Profils Environnementaux Produits (PEP) afin d’améliorer les performances environnementales de nos produits.

Conformément à cette démarche écologique, CAE GROUPE est en phase de renouvellement de ses packagings par de nouvelles versions éco-conçues, avec une démarche « Zéro plastique » afin d’en réduire la part de produits non recyclables.

Cycle de vie d'un bâtimentCycle de vie d'un bâtiment

La technologie PoE, qui permet la télé alimentation électrique des produits IP en plus des données dans un seul et même câble Ethernet, va dans le sens de la diminution de l’empreinte carbone des bâtiments en supprimant le câble d’alimentation.

Les puissances grandissantes du PoE d’aujourd’hui, à savoir 90W au travers du 4PPoE, ouvrent le champ des possibles en termes d’applications.

 

En effet les puissances validées par le nouveau standard POE IEEE 802.3bt permettent par exemple d’alimenter des LEDs et ainsi gérer l’éclairage d’un bâtiment au travers d’une infrastructure de câblage IP. Cette gestion au travers du câble data apporte une notion d’intelligence à l’éclairage, réduisant ainsi la facture énergétique du bâtiment : détecteur de présence, capteur de luminosité ajustant la puissance lux en fonction de la luminosité extérieure, etc.

Cycle de vie d'un bâtimentCycle de vie d'un bâtiment

La gestion du luminaire au travers du câblage réseau est un des aspects du smart building, ce fameux bâtiment intelligent, qui permettra au travers d’une gestion des services de réduire la consommation énergétique.
De ce fait, la GTB - Gestion Technique du Bâtiment - devra permettre cette efficacité énergétique afin d’atteindre les objectifs de réduction de consommation imposés par les nouvelles réglementations.

 

Conscients des enjeux environnementaux du bâtiment de demain, les comités normatifs et les nouveaux standards le prennent désormais en compte. C’est notamment le cas avec le nouveau protocole Ethernet T1, qui permettra de véhiculer jusqu’à 1Gbit/s sur une seule paire. La norme IS0 11801-6, standard international sur le « Building Services », évoque ce nouveau protocole pour la gestion des services du bâtiment. Elle favoriserait ainsi une GTB avec système « ouvert » et interopérable, comme le précise le décret BACS, qui impose la GTB d’ici 2025.

Le courant continu DC fait de plus en plus d’adeptes dans le bâtiment. Les décrets, les nouvelles règlementations et les dernières tendances écologiques incitent les bâtiments à produire leur propre source énergétique. Cette production en locale se fera en grande partie en DC, sans aucune conversion en alternatif car elle ne nécessitera pas de transport. Il est donc intéressant de garder cette source énergétique en courant continu pour permettre une utilisation directe par les applicatifs du bâtiment. La plupart de ces applications étant alimentées en DC (LED, voiture électrique, ordinateurs, système audio vidéo…), il devient inutile de convertir le courant en alternatif pour le convertir de nouveau en continu au travers de transformateurs.

L’absence de conversion AC/DC représente un gain de composant, de coût et surtout une meilleure efficacité énergétique, par l’amélioration du rendement (absence de transformateurs énergivores) et par la suppression des pertes énergétiques liées à cette conversion.

 

La transition écologique des bâtiments, insufflée par les nouvelles règlementations environnementales, est facilitée par la révolution digitale qui permet une meilleure maîtrise de la consommation. CAE GROUPE prend en compte ces problématiques environnementales afin de proposer les meilleures solutions à ses clients.


  • Des cordons polyuréthane RJ45 qui s’adaptent à vos besoins, même les plus exigeants Nouveauté AXINDUS

    Lire l’article
  • Boucle magnétique : comment éviter les erreurs dans le choix du câble 

    Lire l’article
  • Câbles et connecteurs dans l’habitat : le challenge technique de la nouvelle norme résidentielle

    Lire l’article
  • La nouvelle norme résidentielle introduisant le Grade 3 TV

    Lire l’article