23 novembre 2021

Filière Nucléaire, des enjeux pour la relance

Peut-on réellement se passer des centrales Nucléaires ? Point sur les différentes stratégies de production d’énergie, les enjeux en France et les mesures gouvernementales.

Le Nucléaire, une énergie qui n’est plus boudée

 

Face à l’accroissement de la demande énergétique, les différents modes de production d’électricité et de leurs coûts sont aujourd’hui au cœur de plusieurs débats.

 

De nombreuses découvertes et investissements dans l’énergie verte ont permis une augmentation de la production qui demeure toutefois insuffisante pour répondre à la demande.

Bien que ce mode de production concentre de nombreux points positifs, il augmenterait de 40% le prix de l’électricité. Souvent peu évoquée, la durée de vie d’un parc éolien est de 20 ans, sur terre et sur mer. Comme pour les fermes photovoltaïques, s’en suit alors toute une étape de démantèlement, produisant alors des déchets. La destruction des fonds marins est également évoquée.

 

Le Nucléaire produit également des déchets, de mieux en mieux gérés grâce à la recherche. Cependant, la durée de vie d’une centrale est de 40 ans, et un maintien en condition opérationnelle des installations est alors envisagé. Contrairement à ce que l’on peut imaginer au premier abord, l’énergie Nucléaire est une véritable alternative propre, à l’opposé des centrales à gaz ou au charbon, qui émettent le plus de CO2 et voient leur coût de production impacté directement par la flambée du prix des matières premières.

 

En France, 70% de l’électricité provient du Nucléaire. Le coût de production restant relativement stable, nous constatons en France une augmentation des factures d’électricité de seulement 2.1% contrairement à certains de nos voisins qui subissent une hausse allant jusqu’à 62%.

 

Fort de ces constats, le Nucléaire est reconsidéré dans l’opinion publique comme étant une réponse possible au dérèglement climatique mais aussi à la demande croissante en électricité.

 

 

La France face au défi énergétique

 

Au cœur des discussions de la COP26 tenue à Glasgow début novembre, le réchauffement climatique et l’urgence des actions à mettre en place.

Le Nucléaire a soulevé de nombreux débats mais une conclusion est ressortie : nous avons une ressource à exploiter, fiable, propre et viable sur le long terme.

 

Le Plan France 2030, annoncé par le Président de la République, représente un investissement de 30 milliards sur 5 ans dans 10 secteurs, dont le Nucléaire en tête.

 

« Nous allons pour la première fois depuis des décennies, relancer la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays, et continuer de développer les énergies renouvelables. »

Emmanuel Macron, le 9 novembre 2021. 

 

Le Président réactive le programme Nucléaire français avec une politique de renouvellement des centrales Nucléaires (sur les 56 réacteurs aujourd’hui en fonctionnement, 14 arrivent en fin de vie), mais aussi la construction de nouveaux réacteurs dernière génération comme les SMR (Small Modular Reactors) et les EPR (European Pressurized Reactors).

 

Toutes ces mesures permettront de répondre à la demande grandissante à un coût relativement stable, de garantir notre indépendance énergétique et d’atteindre les objectifs de neutralité carbone en 2050.

 

Les normes au cœur de la sécurité

 

Après la catastrophe de Tchernobyl il y a près de 35 ans, puis celle de Fukushima plus récente, reste tout de même la question sur le risque d’une telle exploitation. Ces événements ont permis la mise en place de mesures de sécurité plus rigoureuses. Les connaissances se sont également développées et ont permis d’aller plus loin dans la recherche.

 

Dans un environnement aussi exigeant, les composants installés doivent répondre à des conditions strictes pour garantir la sécurité de tous.

Les systèmes de câblage, entres autres, doivent impérativement être composés de matériaux LSZH, et garantir un comportement au feu correspondant aux normes en vigueur. 

 

La réglementation française impose actuellement des câbles NF C32-070 C1, mais elle laisse place au fur et à mesure à la nouvelle réglementation européenne EN 50575 qui recommande un classement CPR Cca.

 

Afin de répondre à toutes les exigences, CAE GROUPE propose des produits répondant à ces deux normes.

Data Centre World (CCW) - Rendez-vous CAE GroupeData Centre World (CCW) - Rendez-vous CAE Groupe

WNE, le rendez-vous incontournable de la filière Nucléaire

Avec de tels enjeux, tous les yeux sont braqués sur l’événement référent sur le sujet : le World Nuclear Exhibition. Lors de cette 4ème édition, de nombreux sujets seront abordés lors des tables rondes, workshops et business meetings afin de mettre en avant cette technologie, de présenter les innovations dans ce domaine et d’exposer les dernières normes de sécurité.

 

Envie d’en apprendre plus ? Venez nous rencontrer sur le stand H130